Audiovisuel public : que plus une tête ne dépasse !

Publié le par SNJ FMM

Le SNJ prend note avec étonnement de la fin inopinée du mandat de Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde (FMM), suite à un imbroglio administratif surréaliste.

RFI, France 24 et MCD se retrouvent dans une situation inédite : il n’y a plus de pilote dans l’avion.

Le SNJ s’interroge sur le calendrier de cette fin de mandat abrupte, alors que l’ensemble de l’audiovisuel public est amené à subir, très bientôt, de profondes transformations par la seule volonté du Président de la République.

Radio France fait aussi figure de canard sans tête, tandis que la PDG de France Télévisions apparait clairement fragilisée.

Il n’appartient pas aux syndicats de se prononcer sur l’avenir des dirigeants de l’audiovisuel public, théoriquement nommés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Cependant, le SNJ met en garde les tutelles :

- la politique de la terre brûlée ne peut tenir lieu de réforme,

- l’avenir de l’audiovisuel public ne peut se décider dans le secret des cabinets ministériels, avec des dirigeants aux ordres : cela s’appelle l’ORTF, et nous avons déjà donné.

Le SNJ, premier syndicat de la profession, demande au gouvernement de suspendre les négociations en cours sur l'audiovisuel public, dans l'attente de la nomination de dirigeants légitimes pour les entreprises concernées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article